le stress

Le stress
Avez-vous remarqué comment souvent les gens réfèrent au stress dans une journée? Si vous écoutez la conversation des gens, il semble que tout le monde est stressé. Mais c’est quoi le stress, c’est quoi l’anxiété. L’anxiété c’est l’émotion et le stress est la réponse physiologique, le mécanisme de réponse de notre corps face aux pressions de l’environnement. C’est sur quoi on porte notre attention. Une situation qui cause une réaction mentale et physique négatif de manière automatique. Donc une perception négative et pensées à-propos de notre situation créant une réaction physiologique.
Le stress qui soit imaginé ou réel amène une de réaction physiologique. Les pensées se bousculent, diminuant notre capacité à se concentrer. Le système immunitaire est supprimé, Notre digestion est affectée car le corps se prépare à se sauver ou à se battre, donc ce n’est pas le moment de digérer. Les symptômes de maladie chronique augmentent, la sensation de douleur augmente, cause l’insomnie, et de plus, le stress chronique vole notre énergie. À long terme, les effets affectent notre santé.

Des fois les gens sont si habitués au stress qu’il ne se rende pas compte qu’ils le sont. Toutefois, leur entourage en remarque les effets. Ils sont prompts à la colère, ont perdu le zeste pour la vie, sont plus lunatique, les tâches semblent plus difficiles à accomplir, ils s’isolent.
Le stress n’est pas causé par une situation ou quelqu’un. En effet, les gens réagissent différemment aux mêmes situations. C’est plutôt comment la situation est perçu et ce que l’on pense de la situation. Notre système réagit si quelqu’un cour vers nous avec un couteau. Il réagit aussi s’il y a un changement au travail, mais il peut aussi réagir en l’absence de stimuli concret, tel que les pensées que vous avez par rapport à la semaine qui s’en vient et qui n’est pas encore arrivée. Votre façon de voir le monde déclenche la réponse de stress dans votre corps.
Un monde sans stress n’existe pas. Tout le monde est anxieux à un moment ou un autre dans leur vie, comme avant un examen, une entrevue d’embauche. Le problème survient quand une personne s’inquiète de tout et de rien, de façon chronique et souvent à propos d’évènements mineurs. Ils s’imaginent des scénarios catastrophiques qui en toute probabilité ne se produiront pas. D’aucuns évitent des situations parce qu’ils ont peur ce se soit un déclencheur. Ces personnes manquent des opportunités et les empêchent d’atteindre leur plein potentiel.
Alors que peut-on faire ? Eh bien respirer!
La respiration est la première chose qui change lorsque vous vous sentez mal à l‘aise. Vous respirez plus rapidement. Lorsque vous inspirer, vous activer le système nerveux sympathique qui prépare votre corps à l’action, le fameux se sauver ou se battre (fight or flight). Lorsque vous expirer, vous mobiliser le système parasympathique, qui vous relaxe. C’est pour ça que les gens soupirent lorsque stressés. Une plus longue expiration aide à calmer. Donc lorsque votre expiration est plus longue que l’inspire, vous commencer à relaxer, tout naturellement. Pour vous y aider, mettez les mains sur votre cœur et porter attention à cette région. Lorsque vous inspirer, imaginer que vous respirez par le cœur. Inspirer sur 5 et expirer sur le compte de 7, sans forcer. Puis, après quelques respirations, vous pouvez ajouter une émotion positive, peut être en pensant à quelqu’un ou quelque chose que vous aimez ou appréciez.
C’est un exercice tout simple que vous pouvez faire lorsque vous en ressentez le besoin et aucun danger de surdose.
L’exercice, la technique de libération émotionnelle (tapping), l’autohypnose sont aussi des moyens reconnu et efficaces pour gérer votre stress. Si vous voulez au fond des choses et l’éliminer l’anxiété, l’hypnose est tout indiqué.